Le 27 novembre 2018 à 11h30 de nouveaux espaces pédagogiques et collaboratifs numériques sont inaugurés en présence d'Anne-Lucie Wack, Directrice générale de Montpellier SupAgro et de Gilles Halbout, Président de la ComUE LR-Universités, sur le Campus SupAgro.

Ces nouveaux espaces ont été financés par l'Opération Campus de Montpellier.

Le projet de « cœur d’école connecté » comporte deux équipements majeurs : le « Hub » ou learning-center qui par ses nouveaux espaces – lieux dédiés à la créativité, salles de travail ou de réunions, guichet unique d‘accès aux nombreuses ressources numériques et pédagogiques du site – va accompagner de nouvelles formes d’apprentissage et de travail ; « l’AgroForum » dans le château historique, nouveau lieu d’échanges, de partage et de travail au service de l’ensemble des usagers du campus.

Depuis mardi 20 novembre 2018 et pendant toute la durée des travaux, le portail Vasarely (créé en 1966 par V. Vasarely) est mis de côté par l’Université. Mais pas d’inquiétude, ce symbole de l’Université Paul Valéry sera réintégré et mis en valeur sur la nouvelle entrée du campus.

En savoir plus …
Voici ce qu’écrit à propos de ce portail Yvon Comte (CRMH, DRAC Languedoc Roussillon)
Après s’être intéressé dès 1929 au courant du Bauhaus ainsi qu’au Muhëly de Budapest, Vasarely se rapproche du constructivisme. Réfugié à Paris en 1930, il entame une carrière de graphiste publicitaire. Durant sa période graphique, le répertoire de base du cinétisme abstrait est posé, associant les jeux d’ombre et de lumière avec ceux de la perspective et des déformations optiques. En 1940, son œuvre Zebra en fait le père de l’Op’art (art optique), art abstrait qui lui est propre, utilisant un vocabulaire restreint de couleurs et de formes.

Dans le cadre de l’Opération Campus, la ComUE Languedoc-Roussillon Universités a lancé à l’automne 2017 les travaux de deux opérations majeures : le Village des Sciences et les Aménagements Cœur de Campus.

Le projet d’Aménagements Cœur de Campus est une opération urbaine et paysagère à l’intérieur d’un périmètre de 40 hectares, sur le campus Triolet de l’Université de Montpellier, campus Route de Mende de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 et le campus chimie Balard. Cette grande opération permettra de mettre en valeur ces trois sites, grâce à la création d’aménagements variés et le développement d’espaces favorisant la vie de campus. Cette requalification des espaces extérieurs se fait en plusieurs phases :

- Nouveaux accès du campus du Triolet : livrés en décembre 2017.

- Travaux sur le parc central et le centre sportif de la Motte Rouge : achevés en novembre 2018.

- Nouvelle entrée Bataillon dédiée aux modes doux : réalisée courant 2019.

 

L'opération de relogement du service Accueil International Étudiants/Chercheurs a été conduite et financée par l'Opération Campus suivant un planning et un budget contraints pris sur les intérêts intermédiaires de la dotation État, complétés par les fonds propres de la ComUE.

Les travaux de réhabilitation entrepris au sein du bâtiment historique de l’École de Chimie ont débuté en avril 2018 et se sont déroulés sur 10 semaines. Le maître d’œuvre de l'opération est David Gaillard de l'agence  Studiograph' Architectes.  Les travaux ont été réalisés pour un coût total de 285.000 Euros HT.

L’Inauguration des nouveaux locaux du service Accueil International Étudiants/Chercheurs et la Signature de la convention conduisant à la délivrance d’un titre de séjour pour les étudiants et chercheurs internationaux se sont déroulées ce mercredi 11 juillet 2018 à 11h à la ComUE LR-Universités.

Pierre POUËSSEL, Préfet de l’Hérault, Gilles HALBOUT, Président de la ComUE LR-Universités, Béatrice GILLE, Rectrice de la Région Académique Occitanie, Rectrice de l’Académie de Montpellier, Chancelière des Universités et Chantal MARION, Vice-Présidente de Montpellier Méditerranée Métropole en charge du Développement Economique, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, de l’Innovation et de l’Artisanat ont présidé l'inauguration qui s'est tenue en présence des Membres, Pôles et services de la ComUE.

Télécharger le communiqué de presse

A travers le projet ATRIUM, en cours d'études (livraison prévue pour 2020), le département design textile et matière de l'ENSAD (Ecole nationale supérieure des arts décoratifs) et l'agence SCAU ont engagé en 2017, sous la forme d'un atelier de recherche, un dialogue visant à explorer comment les textiles actifs peuvent prendre en charge la part la plus éphémère et la plus changeante des temporalités architecturales : maîtrise des ambiances (confort thermique), appropriation individualisée de l'espace de vie, intégration plus vertueuse des cycles d'innovation et donc de leur obsolescence tout en contribuant au confort (acoustique, visuel, olfactif, hygrothermique, etc.), réduction de la consommation énergétique du bâtiment et à la génération d'électricité. En résulte quatre propositions de textilisation du site de l'ATRIUM qui s'inscrivent dans la lignée des travaux d'Aurélie Mossé, enseignante-chercheure en design, spécialiste des textiles actifs.

Déroulé de la conférence

1/ Présentation du projet ATRIUM, learning center sur le campus de l'Université Paul Valéry Montpellier 3, par l'agence d'architecture SCAU (M. François GILLARD)

2/ Présentation des projets de textiles actifs, imaginés dans les espaces de l'Atrium, par l'ENSAD (Mme Aurélie Mossé)

3/ Présentation du projet de recherche par le design 'Gossamer Timescapes: créer des textiles actifs pour l'environnement maison' (Mme Aurélie Mossé)

4/Échanges et débats

Télécharger l'invitation

 

Focus sur "Gossamer Timescapes"

Gossamer Timescapes est une recherche ancrée dans la pratique du design explorant comment les textiles actifs peuvent induire de nouvelles possiblités culturelles et poétiques pour les technologies dites intelligentes. Plus spécifiquement, cette recherche se concentre sur le rôle que les textiles tri-dimensionnellement actifs peuvent jouer dans le développement d’une culture de l’interconnectivité dans le contexte de la maison occidentale. En d’autres mots, comment les textiles actifs peuvent-ils encourager des intéractions plus holistiques à travers lesquelles la nature, les humains et leurs technologies appartiennent à la même contexture. Développée par le biais de collaborations interdisciplinaires à l’intersection de l’architecture, du design textile et de la science des matériaux, cette recherche repose sur l’appropriation de trois technologies des polymères: les cellules photovoltaïques souples, les cristaux liquides et les élastomères diélectriques. Le Moucharabieh Photovoltaique – une membrane textile changeant de forme et produisant de l’électricité en réponse à des motifs solaires-, les Textiles Photo-cinétiques - développement d’échantillons textiles changeant de forme grâce à la lumière – et Reef – une canopée changeant de forme avec le vent- incarnent les résultats de cette recherche. Ensemble ils suggèrent non seulement de nouvelles opportunités pour les technologies intelligentes mais démontrent également la valeur des collaborations interdisciplinaires à la croisée de la science, du design et de l’architecture.