Place Eugène Bataillon

La place Eugène Bataillon forme une centralité majeure en devenir au cœur du campus. Lieu privilégié d’attractivité et d’interaction entre la ville et l’université, cette place est aujourd’hui particulièrement encombrée par la circulation et le stationnement. Les travaux de requalification de cette place doivent permettre, au-delà de l’aménagement des espaces publics pour les quartiers, de développer la vie étudiante et d’intégrer le campus aux espaces publics structurant le quartier.

Cette place accueille d’une part le restaurant universitaire du Triolet, lieu de passage quotidien de plusieurs centaines d’étudiants, et d’autre part la Faculté des Sciences (UM). A ce titre, le parvis du restaurant actuellement utilisé comme parking sera requalifié dans le cadre de l’Opération Campus afin d’offrir une terrasse de restaurant attractive et un espace piéton sécurisé. Les connexions entre le restaurant et l’entrée de la Faculté seront réalisées par des aménagements adaptés. L’aménagement de la place comprendra également l’aménagement d’un bassin de rétention des eaux pluviales.

Contexte de l'étude

La Ville de Montpellier dans le cadre de l’Opération Campus en liaison avec ses différents partenaires entend mettre en œuvre un projet urbain de grande qualité servant au mieux les ambitions pédagogiques et scientifiques de la COMUE. Ce projet couvrant l’ensemble du quartier Hôpitaux-Facultés, depuis le centre historique jusqu’à ses entrées nord permet de relier les différentes polarités du campus au sein d’un espace public unifié et accessible aux modes de déplacement éco responsables. La Ville de Montpellier souhaite également favoriser l’ouverture de l’université sur la ville en développant, notamment à son contact des espaces attractifs et fédérateurs accessibles par liaisons douces.

S’appuyant sur une première étude de composition urbaine réalisée par la Ville en mars 2011, l’objectif principal de cette étude est l’ouverture des universités sur la ville dans la perspective des évolutions et des mutations urbaines en cours (plan Campus et ligne 5 du tramway notamment). Il s’agit ainsi de restructurer le quartier universitaire existant autour des centralités identifiées et privilégier les modes de déplacements doux pour leurs accroches et leurs traversées (vélos, espaces piétons, …).

La conception et l’amélioration des espaces publics existants, ainsi que la mise en valeur de la trame paysagère par des aménagements qualitatifs apparaissent comme essentielles pour venir renforcer l’identité, l’accessibilité et l’attractivité de ces centralités urbaines.